5
Déc
2017
0

Réflexions d’un philosophe (XXI): L’exercice du pouvoir en RDC

Le petit répit que je me suis offert entre la 20e tribune et la présente n’est pas le signe d’un découragement dû à la prise de conscience de l’inutilité ou de l’impuissance de la réflexion ou de l’écriture. Il n’en est rien !

Bien au contraire, au stade où se trouve la République Démocratique du Congo, mon pays, qui fait au quotidien l’expérience du délabrement de tous les liens sociaux et moraux, les gestes de lutte, les réflexes de combat doivent se multiplier et gagner en puissance. Ce n’est donc pas le moment de capituler.

La part du philosophe dans cette lutte de libération se résume à la réflexion, à une réflexion critique et sans concession sur tout ce qui se passe dans la Cité.
Read More

27
Oct
2017
0

Réflexions d’un philosophe (XX): RDC : Quelle est ton identité ?

Qui es-tu, République Démocratique du Congo ? Dis-nous qui tu es !

J’ai pas besoin que tu me dises que tu es le deuxième plus vaste pays d’Afrique, du point de vue superficie, après l’Algérie, le Soudan ayant été coupé en deux, ou que tu as neuf proximités limitrophes ou encore que tu es située géostratégiquement au coeur de l’Afrique ou encore que ton sous-sol regorge des ressources minières fabuleuses comme il n’en existe pas de pareil en Afrique.

Read More

16
Oct
2017
0

Réflexions d’un philosophe (XIX): La RDC devient un état prédateur !

AVEC 145.000 ENSEIGNANTS NON PAYÉS, LA RDC DEVIENT UN ÉTAT PRÉDATEUR !

Dans  » La haine de la démocratie  » , Jacques Rancière écrit :  » Si les mots servent à brouiller les choses, c’est parce que la bataille des mots
est indissociable de la bataille sur les choses.  »

La semi-biométricité contre la biométricité pour les passeports, la biométricité contre la véritable biométricité pour les permis de conduire, les motions de défiance contre les motions incidentielles à l’assemblée nationale, le payement contre le non payement à l’enseignement primaire et secondaire. C’est cela la bataille des mots ! Mais que cache-t-elle ? Un État prédateur et irresponsable !

Read More

4
Oct
2017
0

Réflexions d’un philosophe (XVIII): La corruption de la pensée, une astuce efficace pour les dictateurs

Un dictateur est un chef investi ou auto-investi de tous les pouvoirs politiques et qui se convainc qu’il doit régner sans partage et ad vitam eternam. Il s’énerve losqu’on veut lui imposer des limites à l’exercice de son autorité qu’il veut souveraine et absolue.

Il est prisonnier de son ego, qu’il surdimensionne et qui l’amène à croire qu’il est le seul qui soit capable de sauver et de développer le pays. Il se comporte comme un homme-horloge en ce sens que c’est lui et lui seul qui doit déterminer le cours des événements qui conduisent la vie de la Nation.
Il se comporte aussi comme un nouveau dirigeant qui arrive quelque part et s’efforce d’occulter sinon de détruire l’oeuvre de ses prédécesseurs pour mieux s’affirmer.

Read More

26
Sep
2017
0

Réflexions d’un philosophe (XVII): RDC, Cette crise a aussi des avantages

Le champ sémantique du concept  » crise  » , avec tous ses dérivés, couvre, par rapport à la marche d’une nation, les points de rupture, les gestes de lutte, les situations de conflit et les moments de délibération pour arriver à la résolution et à l’apaisement. C’est donc un moment de convulsion brutale qui conduit à toutes sortes de confiscation. confiscation des paroles, des droits et libertés.

La crise politique et socio-économique qui secoue la RDC est si profonde et dévastatrice que l’on a l’impression que tout est à l’arrêt.

Toutes les institutions politiques ayant été vidées de leur légitimité.

Read More

21
Sep
2017
0

Réflexions d’un philosophe (XVI): La jeunesse flottante, une force incontestable contre la dictature

Cette jeunesse-là est à la maison, dans la rue, de temps à autre à l’école, donc par intermittence, victime de la déperdition scolaire, non pas par inaptitude mais parce que papa n’a pas été en mesure de payer les frais scolaires dès l’école primaire qui doit normalement être gratuite aux termes de la Constitution du pays mais qu’aucune autorité n’est prête à faire appliquer !

L’unique perspective assignée à cette jeunesse demeure un univers de désespérance, de vicissitudes et des rêves éteints. A cause de cela, elle cultive une récalcitrance et une haine face à la société qui ne s’est pas occupée d’elle.

Read More

21
Sep
2017
0

Réflexions d’un philosophe (XV): Au Congo, il faut une solution globale !

L’épilogue de la crise congolaise ne s’écrira que lorsque les Congolais arriveront à changer radicalement la gouvernance globale de leur pays !

Les solutions sectorielles et corporatistes ne sont que rapiéçage, rafistolage d’un vieux vêtement déjà déchiqueté à qui ni l’habileté ni l’intelligence du tailleur ne sauront rendre sa jeunesse.

Read More

21
Sep
2017
0

Réflexions d’un philosophe (XIV): Ce qui attend le futur président de la République de la RDC !

Il arrive au philosophe qui vit dans la Cité, au milieu de ses contemporains, de s’arracher à la pesanteur des contingences de la vie quotidienne pour promener son regard critique sur tout et entendre en même temps la voix d’une conscience plusieurs fois tourmentée !

Il lui arrive aussi de laisser flotter le visible dans son indétermination, consentir à écouter le murmure plaintif ou joyeux des choses et de percevoir les vibrations innombrables et contradictoires de tout ce qui l’entoure.

Read More

21
Sep
2017
0

Réflexions d’un philosophe (XIII): Quand réussira-t-on à gérer une manifestation pacifique en RDC ?

En démocratie, une marche de protestation pacifique avec banderoles résumant des messages que l’on voudrait faire connaître aux autorités est un exercice qui rentre dans la normalité !
Et ceux qui exercent le pouvoir d’Etat s’en trouvent satisfaits et même flattés lorsque cette marche atteint tous les objectifs que ses initiateurs se sont fixés.

Read More